Accueil > L’actualité > Les éditos > La nouvelle année, c’est une affaire de cœur.

La nouvelle année, c’est une affaire de cœur.


Nous sommes passés d’une année à l’autre sans vraiment nous en apercevoir.
En effet quels changements pouvons-nous remarquer depuis le 1 er janvier ?
Les jours semblent toujours aussi courts, même s’ils rallongent peu à peu. Les
soucis que nous avions fin décembre ne se sont pas envolés dans la nuit de la Saint
Sylvestre.

Pour certains, l’année écoulée a été dans l’ensemble agréable, aussi souhaitent-
ils que la nouvelle soit semblable, avec d’autres joies pour rompre la monotonie.
Pour d’autres, elle a été difficile, aussi espèrent-ils ne pas connaître à nouveau ce
qu’ils ont vécu. Certains sont plutôt pessimistes et voient les nuages qui s’amoncellent, d’autres optimistes et perçoivent le soleil qui pointe à l’horizon.

Nous qui sommes chrétiens, nous sommes invités à rendre grâce au Seigneur
pour le temps qu’il nous offre dans lequel s’inscrit notre vie ici-bas. Quoi qu’il nous
arrive, nous savons que nous ne sommes pas seuls, que le Seigneur, si nous le lui
permettons, viendra habiter nos joies et nos peines.

Le Seigneur ne se manifeste pas de façon spectaculaire, il repère les cœurs accueillants et vient loger en eux. Puisse notre cœur être de ceux-là tout au long de
cette nouvelle année !

Plus il y aura de cœurs ouverts qui accueilleront tout ce qui
vient du Seigneur, plus nous verrons notre monde, nos familles, notre Église, nos
communautés se transformer. C’est du cœur de l’homme que jaillit soit le mal, soit le
bien ; soit la haine et la division, soit l’amour et la réconciliation.

A tous je souhaite une très bonne année !

Père Jean-Luc Guilbert