Accueil > L’actualité > Les éditos > L’HOMME JUSTE

L’HOMME JUSTE


A côté d’Isaïe et de Jean Baptiste, une autre figure de l’avent est Joseph l’époux de Marie. L’Ecriture ne renseigne pas beaucoup
sur sa personnalité. Néanmoins dans ce qu’on convient d’appeler
l’Annonciation à Joseph, Matthieu nous dit qu’il était « un homme juste » (cf. Mt 1, 18-25).
Avec Abraham et Moïse ils sont les trois hommes que la Parole de
Dieu désigne comme des Justes.
Le premier à cause de sa foi qui fera de lui le Père des croyants, le
second à cause de son humilité qui fera de lui le libérateur d’Israël.
Dans, L’enfance de Jésus, commentant l’annonciation à Joseph,
Benoît XVI, écrit que nous pouvons considérer Joseph un portrait de la figure spirituelle du juste tel qu’il est décrit dans le Psaume I. Sans reprendre tout le Psaume, interrogeons sur ce qu’est un homme
Juste ?
C’est en substance celui qui vit « dans un contact profond avec la parole de Dieu ; qui trouve sa joie dans la loi du Seigneur. C’est
comme un arbre qui planté le long d’un cours d’eau, porte constamment du fruit. Avec l’image du cours d’eau dont il s’abreuve, on entend naturellement la parole vivante de Dieu, dans laquelle le juste plonge les racines de son existence. La volonté de Dieu n’est pas pour lui une loi imposée de l’extérieur, mais « joie » ».

L’homme juste en un mot c’est l’homme « ajusté » à Dieu, à sa sainte Volonté, c’est-à-dire c’est celui qui règle son action en référence
à la Parole de Dieu, à ses commandements et à ses lois.
Joseph est juste parce que ne comprenant pas ce qui arrivait à son couple, il s’est tourné vers Dieu. Il le laisse l’éclairer dans le silence d’une nuit, dans le murmure d’un rêve ; et ainsi, il fut rendu capable de reconnaître la présence du Seigneur. Joseph est juste parce qu’il est resté fidèle à ce que le Seigneur lui a dit dans son intimité et qui est conforme à la Parole de Dieu. Dans l’épreuve et la tristesse de la conception de Marie à laquelle, il ne comprend rien, il a préféré se donner du temps pour le discernement que d’opter pour l’accusation publique ou encore la violence. Aujourd’hui, alors que nous nous préparons à accueillir le mystère de Noël et à vivre des moments
familiaux, la figure de l’Homme juste du Psaume I en général et celle de Joseph en particulier, peuvent nous inspirer à préparer ces moments afin qu’ils soient des moments exceptionnels d’ouverture à Dieu et
à l’autre.

Abbé Rodrigue ABOTSI