Accueil > Actualité > Les éditos > Acclamons notre Sauveur !

Acclamons notre Sauveur !

Commencée depuis le mercredi des
cendres, notre marche vers Pâques se
poursuit non sans difficulté. Sur cette
montée laborieuse vers Pâques, nous
savons que le Seigneur nous soutient et
nous relève quand nous tombons.


Aujourd’hui, nous amorçons la dernière
ligne droite. Nous entrons dans la
Semaine sainte. Rameaux à la main, nous
crions de joie et chantons « Hosanna »
pour acclamer Jésus qui entre
triomphalement à Jérusalem, ville sainte
où il donnera librement sa vie par amour
pour nous et par fidélité à son Père. En
effet, pour le Christ, « il n’y a pas de plus
grand amour que de donner sa vie pour
ceux qu’on aime. »

Le récit de la Passion selon Saint
Luc qui est proposé à notre méditation
cette année, commence par la Cène. Ce
dernier repas que Jésus partage avec ses
apôtres est la figure de ce qu’il
accomplira bientôt dans sa propre
personne sur la Croix. Il nous révèle ainsi
le sens de sa Passion : il livrera son corps
et versera son sang pour sauver
l’humanité entière.

Tout au long de ce récit, Jésus est
resté fidèle au Père, même dans son
agonie. Il a aimé ses frères jusqu’au bout.
Ni la souffrance, ni le rejet, ni la solitude,
ni l’angoisse ne l’ont détourné de sa
mission de donner au monde la vraie vie.
Il nous a donné l’exemple d’un amour
véritable. Il n’est pas resté dans les
principes et les discours, il est passé à
l’acte, accomplissant ainsi la volonté du
Père.

Le chemin qui mène à la Pâque du
Christ est aussi le nôtre. Mais avant de
partager la gloire du Seigneur, ne nous
faudra-t-il pas lui témoigner notre fidélité
chaque jour de notre vie ?

Père Guy OKOSSO