Accueil du site > L’actualité > Les éditos > Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre (...)

Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ?


Voilà une grande équation difficile certainement à résoudre aujourd’hui, demain et toujours. La deuxième interrogation sur laquelle j’aimerais attirer votre attention en ce dimanche concerne la prière. Pourquoi devons-nous prier ?
En effet, il y a quelques jours, je lisais un article dans lequel, un journaliste se moquait d’un prêtre qui demandait aux gens de prier alors qu’une grande tornade s’approchait de leur ile dans les Caraïbes. Le journaliste affirmait que lorsqu’un danger est imminent, ce n’est pas le temps de prier mais de se préparer à faire face à la menace. En relisant l’article, je me suis rendu compte que le journaliste en question ne savait pas vraiment ce qu’est la prière. Et pour nous aujourd’hui, la question mérite d’être reposée : qu’est-ce que la prière ? Est-ce une formule magique ? Est ce une forme de dépendance inutile ? La réponse est non. S’il puisse exister en ce monde un lien formidable entre un homme ou une femme et son Créateur, c’est bien sûr, la prière. Elle est le Wifi naturel par excellence qui nous connecte à Dieu. Elle nous permet de nous reposer sur Dieu pour bien rebondir dans la vie. « Sans moi dit le Seigneur, vous ne pourrez rien faire » (Jn15, 5). Certes certains me diront que sans Lui, tout leur va bien. Oui, c’est vrai que tout peut sembler marcher mais ce ne serait que des mirages. La prière est une clef qui ouvre une porte qui mène au coeur de Dieu ; une clef qui nous fait partager aussi l’amour de son intimité trinitaire.
Prier, c’est apprendre à s’arrêter ; c’est donner du temps à Dieu ; c’est aussi se tourner vers Dieu et se relier à Lui. Nous devons alors prier avec reconnaissance pour le don gratuit de l’amour de Dieu, pour le don de la vie et pour toutes les façons dont Dieu nous bénit. Nous devons prier pour avoir la compréhension spirituelle et la vraie sagesse qui vient de Dieu (Cf. proverbes2, 6-8 ; 3,5) ; ces biens que ni or, ni argent ne peuvent acheter et que seul Dieu donne à qui se confie à Lui. Nous devons prier aussi quand nous sommes malades, quand nous passons par des difficultés ou intercédons pour les autres. Prions sans cesse mais dans un esprit d’abandon, d’humilité, de confiance avec cette assurance qui vient du Christ : « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde » (Mt28, 20). Vivons collé à Dieu et à sa Parole car si nous vivons loin de Dieu, progressivement, nous conclurons : Je vis bien sans Lui. Si nous vivons sans lui, lentement nous l’oublierons. Si nous l’oublions, nous finirons par croire qu’il n’existe pas alors qu’il existe et est au coeur de ta vie. Un moyen sûr pour durer alors dans la confiance, la prière, c’est de tout fonder sur la Parole Dieu.

Père René Tchalagassou

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share