Accueil du site > L’actualité > Les éditos > QU’ILS SOIENT UN !

QU’ILS SOIENT UN !


Le discours d’adieu de Jésus à ses disciples culmine avec la célèbre prière dite sacerdotale du chapitre 17 de l’Évangile de Jean. « À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, les yeux levés au ciel, il priait ainsi… ». Quel bel exemple de ce qu’est prier, du comment prier Dieu le Père.

Cette prière sacerdotale est plus qu’un exemple de prière ; il s’agit avant tout d’un acte d’intimité par excellence que Jésus entretient avec son Père. Cet acte par excellence s’exprime par une prière de demande de l’Unité pour ses disciples, c’est-à-dire pour ceux d’alors et pour ceux de tous les temps : « Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui accueilleront leur parole et croiront en moi ».

Que signifie exactement cette prière ? Que demande notre Seigneur Jésus Christ dans cette prière ? Il me semble qu’il demande à son Père à la fois son Église et l’unité de celle-ci. Les deux vont ensemble, ils sont inséparables.

Effectivement, l’Église, une et apostolique, est née de cette prière de Jésus. C’est pourquoi, cette prière sacerdotale est avant tout une prière fondatrice.

Vient ensuite la question de l’unité à laquelle cette prière de demande de Jésus fait allusion : « Que tous, ils soient un (…). Qu’ils soient un… ». L’unité que Jésus évoque ici n’est pas celle qui ressemble à la fusion mais celle qui accepte la différence d’origine, de couleur et de culture de chaque chrétien. Une différence enrichissante pour la communauté à laquelle ce chrétien appartient est donc la différence acceptée librement et orientée consciencieusement pour le bien de toute cette communauté.

José HERIMBOLA, Prêtre

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share