Accueil du site > L’actualité > Les éditos > la résurrection, coeur de la foi chrétienne

la résurrection, coeur de la foi chrétienne


Ce dimanche nous voilà confrontés à la résurrection qui est le coeur de la foi chrétienne car elle est le fondement de notre espérance face à la réalité universelle de la mort. De la réponse que l’on donne au sens de la mort l’on détermine le sens de la vie. La sagesse orientale répond par la théorie de la réincarnation quant aux chrétiens nous répondons que nous sommes appelés à ressusciter.
Dans l’évangile de ce jour, il nous est proposé de nous interroger sur la manière dont nous lisons la Parole, l’interprétons-nous sur l’horizon de nos conceptions humaines de la vue ou de la mort , ou nous laissons-nous guider vers la vérité toute entière par l’esprit Saint ? La foi en notre participation à la résurrection du Christ se fonde sur sa Parole.
Certes, l’homme sera toujours masculin jusque dans son corps glorieux, et la femme sera toujours son vis-à-vis complémentaire qui suscitera son émerveillement comme au matin de la Genèse. L’amour sera même plus brûlant que jamais en nos coeurs. L’homme et la femme s’aimeront en Dieu, qui leur donnera part dans l’Esprit à la fécondité de son amour divin.
Croire en la résurrection, ce n’est pas seulement parler de l’au-delà, c’est aussi donné du sens à la vie terrestre. Notre vie terrestre actuelle est le seul chemin vers l’éternité, comme elle est le lieu unique où nous pouvons réaliser notre capacité d’aimer. Et croire à la résurrection de notre personne unique, c’est croire aussi que l’amour de Dieu est plus fondamental que notre capacité personnelle à réussir notre vie par nos propres forces. Croire à la résurrection, c’est donc croire à la valeur unique de notre personne, notre corps n’est pas une simple enveloppe, et notre vie n’est pas pur aléas, notre vie est unique. La résurrection dit donc l’unicité et l’importance de chaque vie humaine, mais la résurrection affirme aussi la primauté de l’amour gratuit de Dieu pour chacun de nous par rapport à notre capacité personnelle à construire notre salut, notre bonheur, par nos seules forces.
En ressuscitant Jésus d’entre les morts, Dieu notre père nous adresse donc ce message, d’une part, la vie a un sens, d’autre part, chacun de nous est unique et peut recevoir l’amour de Dieu, quel qu’il soit aujourd’hui, car l’amour se donne gratuitement et sans condition.

Philippe Germain, Diacre

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share