MISERICORDE


Aujourd’hui l’Eglise nous invite à méditer la parabole du père miséricordieux et du fils prodigue et à comprendre qui est vraiment Dieu : Il est le Père miséricordieux qui en Jésus nous aime au delà de toute mesure.
Même si les erreurs que nous commettons peuvent être parfois grandes, elles n’entament pas la fidélité de son amour. En cette année de la Miséricorde avec l’aide du sacrement de la confession nous pouvons toujours repartir car il nous restitue dans la dignité de ses enfants.
Ne trouvez vous pas qu’il y a de la joie dans cette parabole ? On pourrait dire qu’elle en déborde qu’elle devient fête.
Mais revenons à la phase qui est celle du retour du fils. Ne devrait-elle pas nous situer dans notre démarche de carême par rapport à nos propre retours, par rapport à notre propre conversion.
Ce temps de carême est l’occasion de découvrir le visage de Celui qui va nous combler de sa grâce de miséricorde parce qu’il nous a déjà comblé de sa liberté.
Prenons le temps durant les jours qui nous restent pour vivre des valeurs évangéliques, pour refléter le visage de Dieu. Cela requiert un long et patient travail sur nous mêmes. C’est à chaque matin dans l’aujourd’hui de nos vies qu’il vient nous rappeler que Dieu nous aime d’un amour fou, déraisonnable parce que nous sommes ses enfants bien aimés et qu’il nous attend au festin du Royaume.
Et si pour vous la parabole d’aujourd’hui semble incomplète, alors il vous revient d’en écrire le dernier paragraphe.

Philippe Germain, diacre

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share