Accueil du site > L’actualité > Les éditos > Les dons matériels… Une question de Superflu ?

Les dons matériels… Une question de Superflu ?


Veux-tu me donner un peu d’eau avec ta cruche ? pour que je boive ?… Et me donner un peu de pain ?
La question du prophète Élie à la veuve de Sarepta ne peut manquer de nous laisser songeur…
En effet, comment faire preuve de partage quand déjà nous même semblons manquer du nécessaire ? Cela ouvre sur d’autres questions tout aussi brûlantes de notre actualité sur lesquelles nous ne pouvons fermer les yeux ou nous voiler la face…
Comment se rendre présent et proche à ceux là qui ont fui leurs patries… Et qui ont quelque-fois perdu jusqu’à leur dignité pour survivre ? Allons-nous seulement puiser dans notre superflu ?
Ou alors allons-nous prendre le risque d’une vraie rencontre et d’un vrai partage par delà les mise en scènes et des peurs réciproques ? Par delà tout moralisme, mais d’abord dans une authentique recherche spirituelle dans le visage de cet autre qui m’interpelle et me sollicite ?
"J’ai eu faim nous vous m’avez donner à manger… J’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire… » Mt 25,35. Et on peut continuer la liste de toutes ces oeuvres de miséricorde… La véritable question est de savoir si je contemple en l’autre l’image et la ressemblance de Dieu… Un frère une sœur…
L’évangile quant à lui nous met face à l’obole de la pauvre veuve… Curieusement l’ouverture du cœur n’est pas relative à l’épaisseur du porte monnaie… Mais d’abord à la volonté marquée de poser un acte vrai de communion avec Dieu et le frère. Car l’offrande veut avant tout dire le don de soi à celui qu’on aime…
Et lorsque cette offrande participe à l’édification du temple, elle signifie aussi la conscience d’appartenance à la même famille spirituelle.
Pour nous chrétiens, Christ est non seulement la tête mais aussi la pierre Angulaire de ce temple spirituel. En participant à une collecte pour une Église, C’est une façon de participer à la croissance et relèvement d’une communauté par le don de son travail…
Comment ne pas être interpellé ce Dimanche par notre façon de donner ? Et ce pourquoi nous donnons ? Quelles sont nos priorités ?
Lorsqu’on a tout sécurisé pour soi et les siens nous reste-il encore une petite miette pour le corps du Seigneur ?
Élie le prophète nous le redit aujourd’hui… "N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit… Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël :
Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »
Oui Vive le Seigneur… Il est plus grand que notre cœur et tous nos calculs…

Père Patrick Anaba

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share