Accueil du site > L’actualité > Les éditos > « La plus belle des Solennités ! »

« La plus belle des Solennités ! »


Après la Solennité de la Pentecôte, où 50 jours après Pâques l’Esprit Saint, le Paraclet descend sur les apôtres au Cénacle, l’Église célèbre le dimanche de la Sainte Trinité.
La Trinité est un Mystère ineffable de grâce et d’Amour.
Nous faisons le signe de croix par exemple au nom des trois personnes : le Père, le Fils et le Saint Esprit.
Le prêtre commence la Messe également au nom de Père et du Fils et du Saint Esprit.
La personne n’est baptisée aussi qu’au nom du Père du Fils et du Saint Esprit.
Et nous pourrions citer d’autres moments où les trois personnes divines et trinitaires sont invoquées…
Il faut nous appliquer, faire le signe de croix plus lentement, assister plus souvent à la messe, et pourquoi pas venir accompagner des célébrations baptismales.
Cherchons la Trinité.
Car ceci finalement renvoie à notre question principale : pourquoi suis-je chrétien, autrement dit : en Qui est-ce que je crois ?
Le reste n’étant que la conséquence de la cause.
C’est le Concile de Tolède qui précise bien notre foi trinitaire :
Nous croyons en trois Personnes Divines égales et distinctes, de même Nature ou de même Substance. Toute entière relative, c’est-à-dire Toute en Elle relation.
Elle est Une et indivisible, se déployant dans l’Histoire des Hommes par Procession.
Par exemple, le Père aurait révélé son Amour dans la Première Alliance, Jésus se serait rendu visible par son Incarnation, et le Saint Esprit se serait manifesté à travers la voix des Prophètes, dans l’Histoire et la Communion de l’Église.
Ceci apparaît clairement et chaque Personne divine est Une, entière et inséparable des Autres dans l’économie du Salut.
A nous baptisés en Christ, de lire dans notre histoire personnelle les signes visibles de la Trinité, et rendons Lui toujours grâce.

Alain Ficheux, diacre

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share