Accueil du site > L’actualité > Les éditos > La fin de l’année pastorale

La fin de l’année pastorale


La fin de l’année pastorale est le temps des bilans des diverses missions que chacun, missionnaire et disciple, a eu à accomplir. Chacun de nous, humble et inutile ouvrier, par sa mission à lui confiée, a essayé de transmettre sa foi, si petite soit-elle. Fructueuses plus ou moins, ces différentes missions que chacun de nous a eu à accomplir n’ont eu pour unique et seul but que d’annoncer et de faire connaître le Christ Vainqueur du péché et de la mort. Naturellement, nous voudrions voir les fruits de nos efforts, de notre zèle pastoral et de notre dévouement au service de nos frères et sœurs. Bien sûr, les résultats positifs que nous escomptons peut nous rendre heureux, mais pour que cela ne tourne pas en orgueil et en gloire personnelle, il nous faut nous tourner vers le Seigneur et lui rendre grâce. Car seule l’action de grâce peut nous permettre de voir la main de Dieu dans tout ce que nous accomplissions puisque, en définitive, c’est son œuvre.
Savoir rendre grâce au Seigneur, voilà notre seule source de joie ! Que Dieu se serve d’instruments fragiles comme nous pour faire advenir son Règne, quelle merveille !
La fin de l’année pastorale doit être alors pour tous et pour chacun un temps d’action de grâce au Seigneur, le Seul Maître de la moisson. C’est à Lui et à Lui Seul de juger de l’efficacité ou non de l’action de chacun. De toutes les façons, c’est Lui-même qui fait l’essentiel du boulot. Le disciple est là pour jeter la semence, la petite graine de moutarde. C’est Dieu qui, patiemment l’arrose, la laisse croître et en juge des fruits.

Père Jérémie AKA ALOFA

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share