La FÊTE-DIEU


L’évangile de ce dimanche nous introduit au mystère de la présence eucharistique que nous célébrons en cette solennité du Corps et du Sang du Seigneur : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ».

Dieu ne se contente pas de faire résonner la voix de sa Parole. Cette Parole que nous entendons chaque dimanche, il nous la donne en nourriture pour qu’à travers elle, lui-même se donne pour nous soutenir sur la route de nos existences parfois tortueuses. Il nous donne accès à la fontaine de la vie éternelle que le Fils a descellée pour nous par sa mort et sa résurrection. C’est le mystère de l’eucharistie. Il fait de nous son Corps, l’Église, qu’il unifie par sa vie qu’il continue à livrer par amour pour nous à chaque eucharistie.

Les jours, les années, les siècles passent, mais le geste dans lequel Jésus a condensé tout son Évangile d’amour ne passe pas. Il ne cesse pas de s’offrir lui-même, agneau immolé et ressuscité pour le Salut du monde.

Comme nous le rappelle le Concile « l’Eucharistie contient tout le trésor spirituel de l’Église, c’est-à-dire le Christ lui-même, lui notre Pâque, lui le pain vivant, lui dont la chair, vivifiée par l’Esprit Saint et vivifiante, donne la vie aux hommes, les invitant et les conduisant à offrir, en union avec lui, leur propre vie, leur travail, toute la création ». Les exégètes soulignent qu’il est difficile de savoir si les paroles de Jésus sur le Pain de vie annonçaient directement l’Eucharistie. Cependant une chose demeure sûre, c’est que l’Eucharistie n’est Pain de vie que pour les croyants.

Seul celui qui mange ce Pain dans les sentiments de la foi et de la charité, possède la vie éternelle de l’âme, et le principe de la résurrection de son corps. Aussi je vous invite à renouveler notre profession de foi dans la présence réelle du Corps et du Sang du Seigneur donné pour la vie du monde.

Philippe Germain, diacre


SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share