Guerre et Paix


En ce 11 novembre 2014, nous faisons mémoire d’un évènement passé, qui appartient désormais pleinement à l’histoire, puisque tous les soldats survivants de la première guerre mondiale ont disparu. Mais comme chrétiens, nous ne pouvons oublier cet événement. Parce que le monde d’aujourd’hui souffre de violence, les disciples du Christ doivent, plus que jamais, être des artisans de paix.

La paix véritable et authentique dépasse largement le seul silence des armes. Même quand les armées ne sont pas mobilisées, des comportements peuvent s’apparenter à de véritables « guerres », certes sans victimes, mais pas sans souffrances. On peut parler ici ou là de guerre économique, de guerre politique ou encore idéologique.

La paix est fragile et précaire, l’histoire nous le rappelle, et chaque génération se doit de la consolider. Ne rêvons pas naïvement aux lendemains qui chantent. On sait très bien que la première guerre mondiale contient, pour une certaine part, les germes de la seconde.

« La paix est une responsabilité universelle » (Saint Jean Paul II), chacun à son niveau peut et doit faire quelque chose. Si nous baissons les bras et comptons sur les seuls efforts de la diplomatie, alors la paix ne sera qu’un rêve.

La paix suppose une rencontre de l’autre en vérité et un désir commun de dépasser ce qui peut nous opposer. Cette rencontre est importante mais n’est pas suffisante, il faut également envisager la justice. Les inégalités d’aujourd’hui peuvent enfanter les conflits de demain. Enfin, n’oublions pas que l’horizon de la paix est le respect de la personne humaine.

Les chrétiens ne peuvent être indifférents devant le défi immense de la paix. Les belles initiatives de Sant’Egidio, de Pax Christ, de l’ACAT, méritent d’être soulignées, et elles doivent susciter en retour notre engagement.

Qu’est-ce que je fais concrètement pour bâtir la paix dans ma famille, dans mon quartier, dans ma paroisse, dans mon milieu de vie ? Tant que je n’ai pas répondu à ces questions en vérité, je ne suis pas encore un artisan de paix.

Matthias Amiot

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share