Accueil du site > L’actualité > Les éditos > Femme, voici ton fils

Femme, voici ton fils


  • Marie, la toute pure, la vierge immaculée, préservée de tout péché, a lors de sa dormition rejoint la source de la vie, celui qu’elle a conçu, qu’elle a offert aux hommes pour leur salut.
  • Marie est auprès de Dieu. Elle reste auprès de nous. Jésus, avant de rendre son dernier souffle sur la croix, lui a donné Jean comme fils : « Femme, voici ton fils », et il l’a confiée à Jean : « Voici ta mère ».
  • Par ces paroles de Jésus agonisant, l’Église a su découvrir très vite qu’à travers Jean, c’était toute l’humanité qui était concernée. Marie est la mère de tous les hommes. Nous sommes tous fils d’une même mère. Désormais, nous avons deux mères : celle de la terre qui nous a engendrés, celle du ciel qui, par sa prière, intercède pour nous auprès du Père. Elle a le titre d’avocate, d’auxiliatrice et même de médiatrice. Elle nous engendre, elle aussi, mais d’une autre façon.
  • Les fidèles se réfugient sous sa protection. Je pense à ces statues représentant la mère de Dieu au pied de laquelle se blottissent dans les pans de sa robe des personnages de toutes conditions.
  • Marie est aussi l’icône de l’Église. Glorifiée, corps et âme dans le ciel, elle inaugure l’Église en son achèvement, comme le dit le Concile Vatican II (Lumen Gentium N° 68).

  • N’oublions pas notre Mère du ciel. Chaque fois que nous disons le « Je vous salue Marie », nous lui demandons t’intercéder pour nous « pauvres pécheurs », et nous savons qu’elle le fait car elle ne peut abandonner ceux que son Fils lui a donnés.
Père Jean-Luc Guilbert

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share