Accueil du site > L’actualité > Les éditos > Demeurez dans mon amour

Demeurez dans mon amour


Les derniers mots de quelqu’un qui nous quitte sont des testaments, des vérités, le fruit de ses expériences. Ce sont des consignes à prendre comme un chemin incontournable. C’est ainsi qu’au moment de s’offrir par amour pour nous, Jésus nous recommande « demeurez dans mon amour ».
Les disciples doivent habiter l’amour du Maître et Seigneur. Il s’agit de cet amour dont Jésus-Christ nous a aimés et qui est exactement l’amour dont le Père l’a aimé : « comme le Père m’a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour ». La vérité, la profondeur et la force de l’amour du Père pour son Fils Jésus révélées surtout dans tout le Nouveau Testament (au baptême, à la transfiguration, au jardin des oliviers, sur la croix, au tombeau vide) ont constitué des certitudes, des assurances pour accomplir cette mission et ce plan d’amour. Pourquoi le Seigneur nous recommande-t-il de demeurer dans son amour ?
L’image de la vigne et des sarments peut nous y aider : tout d’abord, nous avons besoin d’être irrigués par cette sève d’amour du Père et du Fils ; nous devons rester connectés en continu à cette source d’amour qui procède du Père et du Fils. C’est vital puisque Jésus lui-même le dit « en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire ». Ensuite, savoir que nous demeurons dans son amour nous libère ; demeurer dans l’amour trinitaire nous inonde, nous remplit de joie. Cette joie est le contenu essentiel de l’Évangile, la Bonne Nouvelle. Nous proclamons l’abondance de notre coeur, l’immense joie venue de celui que nous avons reçu, qui nous habite et que nous croyons. « Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous et que vous soyez comblés de joie »
Enfin, demeurer dans son amour nous procure la nourriture, la sève dont nous mêmes et le monde avons besoin ; ainsi nous ne nous desséchons pas, au contraire nous gardons les feuillages toujours verts. Demeurer dans l’amour qui procède du Père et du Fils nous assure incontestablement la fécondité missionnaire.

Père Thomas ADJÉTEY

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share