Bonne année !


Quand l’année commence-t-elle ? Pour certains, c’est en septembre au moment de la rentrée des classes, pour d’autres, c’est en janvier. Pour nous, chrétiens, l’année commence le premier dimanche de l’Avent, donc aujourd’hui. Alors entre nous, nous pouvons nous souhaiter une bonne année.

Dès le premier dimanche de l’Avent, le Seigneur nous appelle à la vigilance. Pourquoi ? Parce que nous entrons dans ce temps liturgique qui nous rappelle que nous sommes dans une attitude d’attente. Lorsque nous attendons la visite d’une personne que nous aimons bien, nous sommes aux aguets, sensibles au moindre bruit. Nous attendons la venue du Fils de l’homme, titre que Jésus se donne à bien des reprises dans l’Evangile.

Avent vient d’un terme latin qui veut dire « avènement ». Durant ce temps liturgique nous célébrons le triple avènement du Seigneur. Il est venu à Noël voilà un peu plus de 2000 ans (passé), il descend dans les cœurs qui aujourd’hui l’accueillent (présent), il viendra, triomphalement, dans la gloire à la fin des temps (futur).

C’est ce qu’on appelle un mémorial, ou une anamnèse : évènement inscrit dans l’histoire de l’humanité (Noël n’est pas un conte) qui se prolonge aujourd’hui (Jésus est toujours avec nous), et dont la pleine manifestation aura lieu à la fin du monde dont Dieu seul connaît la date (révélation du Christ dans toute sa splendeur).

Le Seigneur nous invite à veiller pour repérer aujourd’hui les traces de sa présence dans le monde et en nous, et à préparer activement son retour dans la gloire, au terme de l’Histoire.

Père Jean-Luc Guilbert

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share