Accueil du site > L’actualité > Les éditos > « Au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu »

« Au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu »


Cet appel de l’apôtre St Paul dans la deuxième lecture de ce dimanche de la mi- carême est le même qu’il nous avait lancé le mercredi des cendres pour commencer notre chemin vers Pâques. L’appel de l’apôtre fait penser à des athlètes encouragés en début de parcours et à mi-parcours ou bien à des cyclistes en phase de ravitaillement de mi-parcours pour mieux terminer la course.
Entendre cet appel « Au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec le Dieu » nous invite d’abord à ne pas oublier ce qu’est le temps de carême. C’est ce temps où Dieu nous annonce cette bonne nouvelle : « Au moment favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut » (2 Co 6,2).
Réentendre cet appel « Au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » nous aide à garder le cap, à ne pas laisser tomber l’unique et principal objectif de ce chemin de grâce : revenir à Dieu, savourer la MISERICORDE de Dieu, vivre de cette MISERICORDE qui est intarissable, inépuisable, sans mesure et sans limite.
En effet, la miséricorde divine manifestée en Jésus-Christ ne cesse de sonner à la porte de notre coeur. Elle nous rejoint à tout moment. En Jésus-Christ, Dieu nous réconcilie avec Lui. Il veut remettre en accord, en harmonie notre liberté et sa volonté en supprimant ce qui nous éloigne, le péché. Le péché entraîne le pécheur jusque dans cette boue où il perd sa dignité et se laisse traiter moins que les porcs.
Par cette MISERICORDE sans limite manifestée en Jésus, Dieu veut faire de chacun de nous une créature nouvelle même quand on s’appelle Saul (Paul) et qu’on se comporte en ennemi de la croix du Christ sur le chemin de Damas. Qu’on soit le fils prodigue tournant le dos à Dieu ou le frère aîné de l’enfant prodigue fermant les yeux et le coeur à l’amour, on est invité à fêter ensemble cette MISERICORDE et danser ensemble au rythme de cette même MISERICORDE.
En ce temps de grâce du carême où retentit cette joyeuse invitation « Au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu », puisse chacun de nous accueillir ce visage et ces mains de la MISERICORDE de Dieu pour prendre la ferme résolution et dire : « Oui, je me lèverai et j’irai vers mon Père, et je lui dirai : j’ai péché contre le ciel et contre toi ». Enfin, Puisse chacun retrouver son état de créature nouvelle en recevant comme le fils prodigue le plus beau vêtement, une bague au doigt et des sandales aux pieds pour célébrer la joie pascale.
Courage et confiance ! Bonne montée vers Pâques !

Père Thomas Adjetey

SPIP 12-2016 | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Webmestre Bookmark and Share